Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > La FSU Guadeloupe ne participera pas aux Assises de l’Éducation

La FSU Guadeloupe ne participera pas aux Assises de l’Éducation

mardi 30 janvier 2018, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

Pour fêter les vingt ans de l’académie de Guadeloupe, Monsieur le Recteur organise des Assises de l’Éducation en grandes pompes et prétend mettre en place une grande réflexion collective sur l’avenir de la jeunesse guadeloupéenne !

Malheureusement, les organisations représentatives des enseignants, principaux acteurs et professionnels de l’Éducation, ne sont conviés aux grandes messes organisées par le Recteur qu’au titre de « public ».

Loin d’être un lieu de réflexion, les Assises de l’Éducation sont organisées comme une machine à promouvoir la politique éducative de l’académie dont la FSU Guadeloupe constate les dysfonctionnements à tous les niveaux depuis des années. Tous les ateliers sont organisés de manière totalement verrouillés et le Recteur a déjà réalisé la synthèse de ce qu’il prétend faire ressortir de la « réflexion collective ». Les publics désignés dans les Assises, la marginalisation des organisations syndicales représentatives, et les « modérateurs » des ateliers (chefs d’établissement et IPR), démontrent qu’il ne s’agit aucunement d’un moment démocratique, mais bien d’une entreprise d’auto-satisfaction.

Pourtant, la FSU Guadeloupe a un projet largement différent pour l’académie. Loin de l’autosatisfaction de mise, mais qui part du constat de la réalité du terrain, et qui prétend faire réussir tous les élèves, la FSU Guadeloupe demande de mettre les moyens nécessaires !

Pour la FSU Guadeloupe, qui travaille sur le sujet de la réussite éducative dans l’académie depuis le départ, il y a des urgences, en terme d’éducation prioritaire, en terme de bâti scolaire, en terme d’encadrement humain de la jeunesse pour mettre un terme au tri social qui jette dans la rue des centaines d’élèves tous les ans, et contribue pour partie à la violence sur nos territoires.

Comme notre parole ne peut être entendue à l’intérieur des Assises de l’Éducation, la FSU Guadeloupe prétend la porter en dehors, via les médias et les réseaux sociaux. Notre projet éducatif est contenu dans un dossier d’une vingtaine de pages et se déclinera sous des manières diverses sur les réseaux sociaux !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.