SNES-FSU Guadeloupe

Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > Grève du 22 mars 2018 : Tous unis contre la casse du service public (...)

Grève du 22 mars 2018 : Tous unis contre la casse du service public !

lundi 19 mars 2018, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

Tous unis contre la casse du service public !

Le gouvernement Macron avance vite et frappe de toutes ses forces sur le secteur public. Après le gel du point d’indice et la punition imposée par la journée de carence, le gouvernement s’attaque au statut de cheminot.
Mais ce n’est qu’une étape, puisque le statut de fonctionnaire est dans la ligne de mire. 120,000 suppressions de postes ont déjà été annoncées sur le quinquennat (44 suppressions sont déjà prévues en Guadeloupe dans les collèges et lycées pour la rentrée prochaine). Les Commissions Hygiène et Sécurité, Conditions de Travail (CHSCT) sont dans la ligne de mire, de même que le paritarisme qui régit la gestion des carrières de fonctionnaires.
L’objectif du gouvernement c’est de détruire la fonction publique et de la précariser avec une croissance des non-titulaires !

Dans l’Éducation, la réforme du baccalauréat et du lycée a pour objectif premier une réduction importante de moyens en enseignants. Elle va aussi permettre un gigantesque tri social dont l’objectif est clairement de diminuer l’engorgement des Universités !

À la FSU, nos objectifs sont inverses. En partant du principe que tous les élèves doivent réussir et qu’il y a urgence à élever le niveau de qualification global pour répondre aux besoins de la société de la connaissance, nous disons qu’il faut une autre réforme du lycée, ambitieuse, qui permette aux élèves d’avoir le temps de faire des choix éclairés, de pouvoir changer d’orientation en cours de cursus au lycée et que le lycée doit préparer au mieux à l’enseignement supérieur.

Pour cela :

  • Il faut augmenter les moyens en enseignants !
  • Il faut diminuer les effectifs par divisions à tous les niveaux, du premier et du second degré
  • Augmentation des salaires pour répondre à la crise de recrutement
  • Suppression de la journée de carence, qui est totalement inopérante !

Au niveau académique, cela signifie :

  • Classement de toute l’académie en éducation prioritaire
  • Création immédiate de 500 postes d’enseignants pour le second degré
  • Création d’une liste complémentaire dans le premier degré
  • Création de places d’internats dans tous les lycées de l’académie pour accueillir les élèves qui n’ont pas de moyens de transport
  • Réhabilitation du bâti scolaire, climatisation de toutes les salles d’enseignement
  • Création de cantines scolaires dans tous les établissements
  • Fin immédiate de la double vacation et de la co-intervention sur Saint-Martin
  • Plan d’urgence pour Saint-Martin pour une rentrée digne en septembre 2018 !

Tous en grève le 22 mars !

Rendez-vous 8h Esplanade Sonis à Pointe à Pitre
Rendez-vous au kiosque à 9h à Saint-Martin et marche vers la préfecture !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.