SNES-FSU Guadeloupe

Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > Réforme des retraites, redéfinition de nos métiers : l’urgence de la (...)

Réforme des retraites, redéfinition de nos métiers : l’urgence de la mobilisation

lundi 6 janvier 2020, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

En janvier on reprend et on amplifie l’action car nous pouvons gagner !

Depuis le 5 décembre, la contestation sociale s’est généralisée et les mobilisations se sont poursuivies pendant les fêtes. Cette lutte, la plus longue des trente dernières années, continue en janvier avec une grève Interprofessionnelle et dans toute la Fonction publique le jeudi 9 janvier.

En Guadeloupe, un colloque réunissant toutes les organisations syndicales aura lieu vendredi 10 janvier. L’objectif sera de construire un mouvement massif aussi bien sur les retraites que sur les autres problématiques qui nous touchent les habitants de notre territoire. L’opinion publique reste très nettement opposée à la réforme des retraites : 75 % des Français l’affirment dans un sondage du 3 janvier 2020.

Janvier 2020, un mois décisif pour sauver le modèle social français

Le 31 décembre, le Président Macron a confirmé sa volonté de passer en force et, pour cela, d’accélérer le calendrier. Le Premier Ministre reçoit les syndicats le 7 janvier, Blanquer ouvre des discussions à l’Éducation le 13 janvier. La présentation du projet de loi en conseil des ministres est prévue le vendredi 24 janvier.

Une « universalité » de moins en moins uniforme...

L’universalité du projet prend l’eau de toute part mais les enseignant-es sont toujours les grands perdants de la réforme ! Policiers, militaires, contrôleurs aériens, chauffeurs routiers, marins pêcheurs, pilotes et hôtesses de l’air comme les générations nées jusque 1974 ne sont plus concernés mais la nouvelle décote de l’âge pivot baissera leurs pensions tout autant. Ces reculs sur la réforme à points fissurent le discours officiel, un coin à enfoncer pour obtenir le retrait du projet.

Mais des décotes importantes pour toutes les générations et dès 2022 !

L’application graduelle d’un âge pivot (62 ans 4 mois en 2022, 62 ans 8 mois en 2023, etc jusqu’à 64 ans en 2027) entraînerait dès 2022 des décotes pour tout départ à 62 ans. Les générations 1960 à 1965 subissent même le calcul le plus défavorable entre l’application de la décote actuelle (en fonction de la durée d’assurance) et ce nouveau malus de l’âge pivot ! Il s’agit donc, dans la période immédiate, d’« inciter à travailler plus longtemps » car tout collègue qui partirait avant l’âge pivot subirait un malus quel que soit son nombre d’années de cotisations.

Redéfinition du métier : travailler plus et plus longtemps !

Les grèves de décembre très largement majoritaires à l’Éducation nationale ont contraint le ministre à évoquer 10 milliards pour les profs sur 17 ans, ce qui ne compensera même pas l’inflation sur cette période. Il ouvre des discussions sur la revalorisation salariale le 13 janvier avec des décisions finalisées en juin mais déjà connues : une réforme statutaire (annualisation, bivalence, augmentation du temps devant élèves, congés redéfinis...) pour +35€ à +40€ bruts mensuels sous forme de primes au mérite et d’HSA, réservées aux générations après 75 ! Pour un-e certifié-e 8ème échelon, il faudrait déjà tout de suite +275€ par mois pour compenser les pertes liées à l’inflation depuis 2010 !

GRÈVE MASSIVE :JEUDI 9 JANVIER 2020

Toutes et tous en grève pour gagner le retrait de cette réforme injuste.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Logo SNES-FSU Guadeloupe
Facebook Twitter YouTube
SNES-FSU Guadeloupe
2 ruelle Sainte-Lucie
résidence Les Alpinias
Morne Caruel

97139 Les Abymes
0590 90 10 21
📧 guadeloupe@snes.edu
🏠