SNES-FSU Guadeloupe

Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > Déclaration liminaire de la FSU Guadeloupe — CTA du 10 décembre (...)

Déclaration liminaire de la FSU Guadeloupe — CTA du 10 décembre 2020

jeudi 10 décembre 2020, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

Madame la Rectrice,

La FSU Guadeloupe est choquée par votre silence suite à l’agression dont a été victime une enfant au Moule !

L’équipe enseignante a été clairement ciblée et médiatiquement accusée, sans aucune réaction de votre part !

Malgré le sordide assassinat de Samuel Paty à Conflans Sainte Honorine, aucun enseignement n’est tiré en matière de management ni en matière de gestion des ressources humaines !

Le « pas de vague » reste le principe directeur de votre administration et nous en sommes choqués ! En tant que représentante du ministre de l’Éducation Nationale, votre rôle premier est d’assurer la protection des fonctionnaires dont vous avez la responsabilité !

Votre silence assourdissant est insupportable pour l’équipe de l’école Schœlcher du moule, il est aussi insupportable pour l’ensemble de la profession !

Par ailleurs, la FSU Guadeloupe a appris avec effroi que le collège de Boisripeaux fonctionne depuis trois semaines sans aucun CPE puisque les deux titulaires sont arrêtés. Qu’attend l’administration pour remplacer ces deux collègues dans un établissement qui accueille tous les jours 1.000 élèves ?

La FSU Guadeloupe est soulagée qu’une spécialité EPS soit enfin créée comme elle le demandait depuis la réforme du lycée. Non pas qu’elle cautionne aujourd’hui une réforme du lycée générant des inégalités criantes entre territoires, élèves et disciplines invoquant une fausse liberté de choix des familles mais l’absence de spécialité EPS ne faisait qu’accentuer une conception rétrograde de l’apprentissage dont les relations entre le corps et l’esprit, digne d’un siècle passé, était sans doute la page la plus sombre !

Le ministre semble cependant avoir décidé d’y remédier sous la pression et sans vous concerter Mme la Rectrice. Selon vos documents, les Guadeloupéens devront encore attendre une année de plus ! Aucune mention de cette spécialité dans la carte des spécialités !

Aucune mention concernant un appel à candidature concernant un référent pour travailler à la mise en place de cette spécialité comme semble le demander le ministère. Est-ce mission qui va encore se distribuer à l’insu de la profession ?

La FSU Guadeloupe tient à dénoncer la politique affichée de destruction de l’Éducation prioritaire au vu des annonces ministérielles pour la nouvelle carte de 2021. Comme nous le ccraignions depuis un an, vous avez fait le choix avec vos collaborateurs de jouer la montre pour ne pas répondre aux besoins réels de l’académie en moyens supplémentaires via l’éducation prioritaire !

Ainsi, les huit établissements ciblés suite à des semaines de grève n’ont aucunement les moyens supplémentaires nécessaires à une véritable éducation prioritaire.

Avec les annonces ministérielles, c’est un enterrement de première classe de l’éducation prioritaire qui est organisée et dont vous vous rendez coupable en ne menant aucune action pour faire classer à minima les huit établissements ciblés en mars dernier avant que cela ne soit plus possible !

Vous ne tenez aucun des engagements de votre prédécesseur, vous ne tenez aucun compte du rapport de l’inspection générale, vous ne tenez aucun compte de la réalité du terrain, vous ne tenez aucun compte des besoins réels des élèves de l’académie, et en bonne courroie de transmission de votre ministère, vous n’organisez aucun groupe de travail avec les organisations syndicales représentatives sur l’éducation prioritaire !

Preuve en est que vous allez décider seule de l’organisation de la contractualisation de l’éducation prioritaire voulue par votre ministre de tutelle !

Pour les personnels, dans un contexte où les conditions de travail ne cessent de se dégrader, la labellisation nationale des REP doit perdurer pour ainsi garantir les moyens alloués aux élèves les plus en difficulté.

La FSU Guadeloupe dénonce la volonté politique en la matière du ministère et réclame pour la jeunesse ce que l’administration lui doit : le classement de toute l’académie en REP.

Les commissaires paritaires de la FSU élus au CTA Guadeloupe.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Logo SNES-FSU Guadeloupe
Facebook Twitter YouTube
SNES-FSU Guadeloupe
2 ruelle Sainte-Lucie
résidence Les Alpinias
Morne Caruel

97139 Les Abymes
0590 90 10 21
📧 guadeloupe@snes.edu
🏠