SNES-FSU Guadeloupe

Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > 105 emplois non utilisés pour la rentrée 2021 !

105 emplois non utilisés pour la rentrée 2021 !

lundi 1er février 2021, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

Avec 4,7 % d’élèves dans des collèges REP+ (quand la France en a 7%, la Martinique : 16,1%, la Réunion : 26,1% , Mayotte 41,6% et la Guyane 95,8%), la Guadeloupe est clairement défavorisée par rapport aux autres territoires français.

Mais, double peine, notre académie n’utilise pas tous les moyens qu’elle a à sa disposition pour ses élèves !

La FSU, par son expertise, a pu démontrer en CTA que la Rectrice avait oublié de flécher 105 emplois.

À la recherche des emplois perdus

À la rentrée 2020, le Ministère avait autorisé 3741 ETP. Ils avaient été répartis ainsi dans les dotations aux établissements (DHG) et les autres utilisations : DDFPT, Assistants DDFPT, Documentalistes, Directeurs SEGPA, UPR, Décharges académiques, Décharges syndicales, Décharges PALD, ARE non statutaires, Congés Formation, EMS, CFC et Remplacement.

état en novembre 2020
DHG 3439
autre 268
Total 3707
Total autorisé par le Ministère 3741
Inutilisés 34

En 2021, le Ministère a encore supprimé 17 emplois en ETP. Ce qui ramène notre plafond d’emploi à 3724 emplois.

C’est ainsi que la Rectrice a proposé l’utilisation des emplois :

prévision pour septembre 2021
DHG 3351,3
autre 268
Total 3619,3
Total autorisé par le Ministère 3724
Inutilisés 104,7

Ce sont donc 104,7 ETP en plus que la Rectrice n’utilise pas pour la prochaine rentrée. C’est comme si, alors que le Ministère lui demande de fermer le collège Jules Michelet, elle fermait en plus le lycée Faustin Fleret ET le lycée hôtelier !

Interrogée en CTA par la FSU, elle a finalement repris les arguments de la DBM qui consistaient à dire que ce n’était qu’une prévision et qu’il y allait y avoir des ajustements. Vu le nombre d’ETP prévus pour ajuster, cela pose un sacré problème : les collègues verront leur poste supprimés alors que les besoins existent.

La Rectrice fait donc, seule, le choix de ne pas utiliser tous les ETP à sa disposition par le Ministre pour pouvoir mener une politique volontariste pour notre jeunesse Guadeloupéenne.

Avec ces 104,7 ETP à sa disposition, elle peut, dès maintenant, donner les moyens à 6 collèges de plus pour avoir les moyens REP+. Le SNES et le SNEP lui avaient proposé les collèges Général de Gaulle (Le Moule), Nelson Mandela (Capesterre de Marie Galante), Fontaines Bouillantes (Bouillante), Mont des Accords (Saint-Martin), Sadi Carnot (Pointe A Pitre) et Sylviane Telchid (Capesterre Belle Eau) dont les indices de positionnement sociaux étaient les plus difficiles.

Elle a aussi les moyens de n’avoir aucune division de collège à plus de 28 élèves.

Elle doit assumer les conséquences, pour nos élèves, pour nos collègues de supprimer et de ne pas utiliser l’ensemble des moyens à sa disposition.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Logo SNES-FSU Guadeloupe
Facebook Twitter YouTube
SNES-FSU Guadeloupe
2 ruelle Sainte-Lucie
résidence Les Alpinias
Morne Caruel

97139 Les Abymes
0590 90 10 21
📧 guadeloupe@snes.edu
🏠